Conformément aux directives de la Cnil pour poursuive votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de cookies sur notre site

Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Aucun fabricant

Recherche dans le blog

Nouveaux produits

Promotions

No special products at this time.

Fournisseurs

  • Tony Escada

Les Navajos,les Hopis et les Zunis

Publié le : 08/02/2020 12:01:42
Catégories : L'histoire des Indiens d'Amérique du Nord

Les Hopis


Hopi veut dire "peuple paisible", ils vivent dans le centre nord de l'Arizona sur une formation appelée Black Mesa et sont répartis dans des villages sur trois Mesas le long de la route 264 et sont numérotés d'est en ouest, la Première Mesa avec les villages de Walpi, Tewa et Sichomovi, la Seconde Mesa avec les villages de Shongopavi, Mishongnovi et Shipaulavi, et la Troisième Mesa avec ceux de Hotevilla, Bacavi, Moencopi, Kykotsmovi et Oraibi qui a été construit avant 1150 Ap.J.-C.qui est le plus vieux village encore occupé des Etats-Unis. La réserve Hopi de 252 000 hectares est une enclave puisqu'elle se trouve entourée par la réserve Navajo. Leur langue est une langue Shoshone de la famille Uto-Aztèque. Le Hopi est relié au pima,à l'ute et au paiute, dans le sud ouest. C'est un peuple d'agriculteur vivant sur un sol aride, mais ils se sont adaptés à cet environnement désertique, de petites sources d'eau au pied des Mesas aide à l'irrigation de leurs cultures et quand ils ne sont pas occupés par les travaux des champs, ils sont plombiers, électriciens, mécaniciens ou employés à l'équipement.

Les Hopis ont un tempérament individualiste. Quand les Espagnols ont tenté de les convertir au catholicisme, ils ont tués les prêtres et se sont ralliés aux Indiens Pueblos et tous les villages se sont joints à la révolte. Quelques années plus tard les Espagnols sont revenus mais c'était sans compter sur la résistance de ce peuple et ont dû renoncer une seconde fois. Les Hopis sont rassemblés par leur religion et c'est elle qui les a aidés à préserver leur mode de vie ancestral.

Ils célèbrent de nombreuses cérémonies sur les plazas, certaines sont interdites aux étrangers, d'autres sont ouvertes aux touristes comme la danse des serpents. Chaque village possède plusieurs Kivas, qui est une chambre cérémoniale sacrée. C'est ici à l'abri des regards que les hommes célèbrent leurs rites secrets. Les Kivas Hopis sont de formes rectangulaires orientés selon un axe nord-sud. Le village d'Oraibi en compte 13, en tout les Hopis possèdent 33 kivas. Aucun visiteur ne sera autorisé à observer une cérémonie à l'intérieur de ces chambres sacrées.

Les Navajos


Les Navajos se nomment les "Dineh" qui signifie "les Humains". Le nom Navajo vient du terma tewa "Navahuu"qui désigne un champ cultivé dans un arroyo(chenal qui relie deux cours d'eau). La superficie du territoire Navajo est de 71 000km² et sa population d'environ 300 000. Ils possédent des usines électriques à Shiprock(Nouveau-Mexique), Fort Defiance et Page(Arizona). Les infrastructures sont nombreuses, 150 écoles privées ou publiques, 6 hôpitaux, 7 centres de cures et 14 centres de soins, et d'autres sont en constructions. Ils dirigent le Navajo Community College, le premier collège jamais créé sur une réserve indienne. Ils possédent un excellent réseau de parcs tribaux, ils ont créé le Monument Valley Tribal Park. C'est au sud de Window Rock, leur capitale administrative, dans Tse Bonito Tribal Park qu'on peut voir les monolithes de gré appelés Haystacks. Entre l'Arizona et l'Utah se trouve le Lake Powell Navajo Tribal Park, un parc de 900 000 hectares. A l'ouest et au sud, touchant le parc national de Grand Canyon, le Grand Canyon Navajo Tribal Park, d'une superficie de 144 000 hectares, s'étend de part et d'autres des stupéfiantes gorges du Colorado. N'oublions pas le Canyon de Chelly, encore habité par les Navajos.

Au cours de la guerre de Sécession, le gouvernement américain voulut intégrer le Nouveau-Mexique et l'Arizona dans l'union. Il pensa donc mettre fin aux raids des Apaches Mescaleros et des Navajos. En 1863, le général Carleton dépêcha le colonel Christopher Carson pour rassembler les Navajos et les déporter dans une nouvelle réserve à l'est du Nouveau-Mexique à Fort Sumner(ou Bosque Redondo). En 1864 commença pour 8000 Navajos, la longue marche, un événement très sombre de leur histoire. Environ 1000 prisonniers moururent sur ce trajet de 500 km à pied. Ceux qui se plaignaient de fatigue ou de maladie ainsi que les femmes sur le point d'accoucher, étaient exécutés. Fort Sumner fut une tombe pour beaucoup d'entre eux, nourriture et couvertures insuffisante et des épidémies sévissaient. En 1868, on leur donna le choix de rejoindre le Territoire Indien de l'Oklahoma ou de repartir vivre sur leur ancien territoire du Sud-Ouest, ils allèrent dans le Sud-Ouest.

Beaucoup de Navajos ont été recrutés durant la seconde guerre mondiale, plus de 15 000, pour travailler dans l'industrie et les voies ferrés et 3600 ont servi dans l'armée. La langue Navajos fut utilisé en tant que "code talkers", car c'est une langue complexe difficilement intelligible et qui était à l'époque une langue non écrite. On a estimé que moins de 30 non-Navajos pouvaient comprendre la langue.

Les Navajos et Monument Valley

Monument Valley se situe à 1600m d'altitude au nord de l'Arizona et au sud de l'Utah sur 120 km². C'est un des phénomène le plus extraordinaire des Etats-Unis. Les Navajos appellent l'endroit "Tsé Bii' Ndzisgaii" qui signifie "la vallée des rocs". La couleur ocre de la roche en grés massif, provient de l'oxyde de fer et du manganèse. De nombreux films ont été tournés dans ce magnifique site comme La chevauchée fantastique, La charge héroique, Les Comancheros ou encore La prisonnière du désert.

Les Navajos ont appris à composer avec les visiteurs du parc, ils leur proposent bijoux, visites guidées du parc ou démonstration de tissage. Leur principale source de revenus vient du tourisme. Pour les quelques familles qui vivent à Monument Valley, le dilemme entre préservation et impératifs économiques a tourné au cercle vicieux. Ils n'ont ni électricité, ni eau courante,les deux s'arrêtent à l'hôtel pour les touristes,parce que le conseil tribal veut que tout reste naturel.Les habitants ont créé une association de résidents qui demande l'eau,l'électricité,des bus scolaires et de meilleurs panneaux d'information pour les touristes.


Les Zunis


A 70 km au sud de Gallup, se trouve Zuni,qui est le plus grand Pueblo du Nouveau-Mexique. Les Zunis seraient les descendants direct des Anasazis. Sa population est d'environ 10 000 habitants,la réserve couvre 162 800 hectares situés sur le comté de Mc Kinley. Zuni est le seul village restant des Sept Cités légendaires de Cibola. Le Pueblo n'a pas beaucoup changé par rapport au milieu du 19eme siècle, et beaucoup de femmes font encore cuire leur pain dans des fours en adobe à l'extérieur. Sur leur territoire se trouvent de nombreux vestiges datant d'il y a 600 ou 700 ans.Les Zunis sont un peuple neutre qui ne s'occupent pas des conflits et des guerres c'est pour cela qu'ils résistent aux changements qui s'opèrent autour d'eux.

Lorsque les premiers porte-parole Espagnols arrivèrent en 1539, les Zunis parcouraient la région depuis cinq siècles. Estevanico avec une poignée de soldats en armure se dirigea vers Zuni Pueblo, mais les Indiens les attendaient,leur tendirent un piège et s'emparèrent d'Estevanico pour le tuer le lendemain. L'année suivante Fransisco Vasquez de Coronado arriva avec une centaine d'hommes et vainquit les Zunis dans la bataille de Hawikuh. Lors du soulèvement des Pueblos en 1680, plus de 2500 Zunis se joignirent aux rebelles pour chasser les Espagnols.

La vie du peuple Zuni a beaucoup changé depuis la venue des blancs, mais sa religion a subi peu d'influence. L'existence des Zunis est entièrement tournée vers la religion et le soleil représente le dieu suprême. La cérémonie la plus spectaculaire est la cérémonie des Kachinas Shalakos qui se déroule fin novembre. Une partie du rituel est ouverte aux étrangers. Les Shalakos sont des personnalisations de Kachinas sacrés. Rares sont les cérémonies aussi anciennes que celle-ci, qui reflète l'invincible foi du peuple Zuni.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (3)

Kateya art amérindien


10/04/2019 17:06:48

Oui Fabienne et ceci n'est qu'une infime partie de leur histoire

Kateya art amérindien


10/04/2019 17:05:45

Oui Fabienne et ceci n'est qu'une infime partie de leur histoire

Fabienne


07/02/2019 08:22:47

Merci pour ces lignes qui résument bien l'histoire et le quotidien des ces Amérindiens..

Ajouter un commentaire

 (avec http://)