Conformément aux directives de la Cnil pour poursuive votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de cookies sur notre site

Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Aucun fabricant

Recherche dans le blog

Nouveaux produits

Promotions

No special products at this time.

Fournisseurs

  • Tony Escada

Les animaux chez les amérindiens

Publié le : 10/02/2020 12:15:50
Catégories : Les animaux chez les amérindiens

                                                                                                 L'aigle                        

L'aigle représente la grande sagesse, l'autorité et le pouvoir, le courage. Il aide à prendre du recul pour analyser notre vie.Il offre l'objectivité et la clarté d'esprit nécessaires aux prises de décisions et à la recherche de la priorité. L'aigle représente l'esprit, l'habileté de vivre dans le domaine de l'esprit tout en restant branché et équilibré dans le domaine terrestre. L'aigle apporte l'éveil et l'illumination.l'aigle incarne la force divine, il peut aller très haut dans le ciel, plus haut que n'importe quel être vivant et il est assimilé au Grand Esprit. Il domine du regard l'ensemble de la vie. L'aigle enseigne qu'il est nécessaire de considérer aussi bien les événements négatifs que positifs, les faces d'ombres et de lumières. C'est par la mise à l'épreuve de sa force d'âme qu'une personne peut acquérir la force de l'aigle.

Les plumes d'aigle sont les outils de guérison les plus sacrés et les plus efficaces. Les hommes et les femmes-médecines les utilisent depuis des siècles pour purifier l'aura de leurs patients. Chez les indiens Zunis du Nouveau-Mexique, l'aigle est placé avec le soleil au cinquième point cardinal,qui est le zénith. L'aigle est un substitut du soleil.

                                                                                                 Le bison

Le bison n'est pas dissociable de la culture des Indiens des Plaines, avec le cheval et le tipi il fait partie intégrante de la vie des indiens d'Amérique du nord. Les indiens chassaient le bison vraisemblablement depuis des millénaires, sans les chevaux,ils les traquaient et les faisaient tomber d'une falaise ou ils se tuaient. Le bison fournissaient aux indiens tout ce qui été nécessaire à leur vie, la peau tannée par les femmes, servait à recouvrir les tipis et à fabriquer des couvertures, des vêtements et des sacs. Ils utilisaient aussi le cuir de l'encolure pour fabriquer des boucliers. La viande très riche en protéines, pouvait être consommée en rôti ou bouillie, il la coupait également en fine tranche et la laissait séchée au soleil. La viande de bison permettait aux familles de tenir lors des hivers très rudes des plaines. Les cornes étaient utilisés en tant que louche, les poils étaient tressés pour faire de la ficelle, les tendons de la corde d'arc. Les intestins furent utilisés pour faire des outres transportant l'eau. La bouse séchée faisait office de combustible.

Les Indiens des plaines considéraient l'esprit du bison comme l'une des plus puissantes manifestations du Grand Esprit. Pour les Sioux-Lakotas, le bison était la représentation terrestre du pouvoir du soleil.

A la fin du XVIIII siècle, les généraux américains comprirent que sans les bisons, les indiens seraient rapidement sans ressources et que cela entrainerait leur disparition, la chasse aux bisons était ouverte, on les massacraient en les laissant pourrir dans les prairies. Les Cheyennes,Comanches,Kiowas et Arapahoes mouraient de faim et les chasseurs blancs poursuivaient leur sombre besogne. Au début des années 1880 le bison avait pratiquement disparu des plaines du nord. En 1883 il est réputé totalement éteint en Amérique du Nord, mais quelques dizaines de bêtes ont été retrouvées dans des lieux isolés, et en 1894 on en réintroduisit dans le parc national de Yellowstone dans l'état du Wyoming. Aujourd'hui on compte environ 50 000 bisons aux Etats-Uniis

Le castor

Selon les amérindiens, le castor est un animal travailleur, bâtisseur,c'est un animal noble. Il a de grandes valeurs familiales et travail en équipe. Les castors construisent des habitations très imbriquées, avec plusieurs entrées et sorties. Ils modifient l'écologie du lieu ou ils habitent en édifiant des barrages le long des cours d'eau et le petit lac qui se forme en amont du barrage créé un nouvel écosystème. Pour les amérindiens du Nord, le castor était une principale source d'alimentation, et c'était un animal facile à attraper. Les indiens laissaient toujours un couple en vie pour perpétuer l'espèce.Plus gros qu'un chat, il est riche en viande et sa queue entièrement faite de graisse était très prisée par les amérindiens surtout en hiver.

                                                                     

Le cheval

Le cheval était une bénédiction pour les amérindiens, car ils pouvaient se déplacer beaucoup plus vite avec des charges lourdes comme les tipis, ils pouvaient également transporter les vieux et les malades et ils pouvaient aussi emmener plus de nourriture. Elle changea leur mode de chasse, plus besoin de faire tomber les bisons d'une falaise, ils pouvaient choisir leur proie, la chasse était plus productive. Le cheval était une monnaie d'échange, il permettait d'acquérir des biens personnels. Les chevaux étaient échangés contre des peaux, des vêtements, des armes ou des couvertures.

A la fin du XVI éme siècle, les Apaches et les Navajos avaient parfaitement intégré le cheval. Il était plus facile pour eux d'aller voler des chevaux déja dressés que de capturer des chevaux sauvages, ce qui demandait beaucoup d'habileté. Vers 1670, le cheval se diffuse vers les tribus de l'est et les Indiens des Plaines jusqu'au Pacifique. En 1800 le cheval est présent sur tout le continent nord américain. Lorsque les troupeaux de bisons furent anéantis et que les indiens furent placés dans des réserves, le rôle du cheval devient celui d'un simple animal de travail.

Les amérindiens attribuent aux chevaux des qualités suivant la couleur de leur robe.La tribu des Sioux Lakotas, dans le Dakota du Sud, protège un troupeau de chevaux sacrés, et le considère comme un membre de sa famille, comme les vaches sacrées en Inde.

                                                                                                   Le coyote

Le coyote appelé chien sacré par les amérindiens, et le rusé, le farceur. C'est celui qui joue des tours qui souvent se retournent contre lui. Il existe des centaines de légendes qui parlent du coyote et de ses pouvoirs magiques qui se retournent contre lui.Les autochtones le nomment aussi "le chien de la médecine" une médecine qui vous fera rire, et le rire est le meilleur des remèdes. Les sottises du coyote sont le reflet de nos absurdités. 

Avant que les loups et les cougars furent pratiquement exterminés, le coyote était très abondant dans les prairies peuplés de bisons , de wapitis et de pronghorn. Tant qu'il n'était pas en concurrence avec le loup, le coyote allait du désert de Sonora jusqu'aux plaines et aux régions montagneuses de l'Alberta au Canada, avec l'extermination du loup, son territoire s'est agrandi du Guatemala jusqu'au versant nord de l'Alaska. A cause de son abondance en Amérique du Nord, le coyote est une espèce à préoccupation mineure.

                                                                                                      Le loup

Le loup représente le pouvoir et des attributs très positifs. La plupart des tribus vivaient en harmonie avec la nature et c'est pour cela que le loup faisait parti intégrante de la vie au même niveau que le soleil et la lune. Chez beaucoup d'amérindiens, le loup est considéré comme un frère ou une soeur ou un guide spirituel. La plus grande qualité du loup est la meute, c'est ainsi que les Indiens d'Amérique ont tenté de l'adopter car la dynamique de meute est incroyablement forte en raison du rôle de chacun dans un groupe. Le loup a un talent exceptionnel en tant que chasseur et prédateur ce qui suscitait l'envie de beaucoup de tribus.

Les tribus Ojibwés avaient de puissantes croyances lorsqu'il s'agissait du loup,c'était leur animal totem,il était sacré, on ne pouvait pas le chasser car c'est comme si on tuait un membre de sa famille. Les Sioux appelaient le loup "shunk manitu tanka" qui veut dire " animal qui ressemble à un chien mais qui est un esprit". Les Cherokees ne tueraient pas un loup, pensant que frères et soeurs de l'animal viendraient prendre leur revanche. Les Hopis inclurent le loup dans les poupées kachinas qui représentent les pouvoirs de l'univers.

                                                                                                      L'orignal

L'orignal ou élan d'Amérique est le plus grand de tous les cervidés.Il a de larges bois en grande partie plats. Avec ses longues pattes et son long cou il peut brouter sous l'eau et il est bon nageur. Les indiens l'appellent "le fantôme des bois" car malgré sa taille imposante il se déplace si silencieusement dans la forêt que vous pourriez le croiser sans vous en rendre compte.

En Amérique du Nord l'orignal est réparti sur tout le Canada et l'Alaska, une partie de la Nouvelle-Angleterre, les états de Washington et le nord du Minnesota ainsi que les montagnes rocheuses. C'est une espèce qui n'est pas considérée comme menacée.

                                                                                                        L'ours

L'ours est l'une des espéces animales les plus puissantes,et les amérindiens le considèrent comme très proche du Grand-Esprit. Certaines légendes disent que le créateur à créé des "créateurs" créant d'autres "créateurs", mais l'ours est issu du Grand Esprit tout comme l'homme. L'ours ressemble un peu à l'homme de par son régime alimentaire varié, racines,feuilles,miel,viande, tout ce que mange l'humain fait partie de son régime.Malgré sa force c'est un animal qui est très doux. L'ours nous enseigne les médecines de guérison, car il sait exactement quelle plante il doit manger en cas de problème de santé. Toutes les nations amérindiennes ont un "clan de l'ours", et c'est parmi ces clans qu'il y eut les plus grands chefs. 

L'ours est un des plus anciens animal totem, des os de crânes d'ours ont été retrouvés avec des ossements humains datant de l'homme de néanderthal. L'esprit de l'ours est une source de soutien importante dans les moments difficiles.L'ours symbolise dans le monde entier la force et la bravoure.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)