Conformément aux directives de la Cnil pour poursuive votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de cookies sur notre site

Promotions

Nouveaux produits

Informations

Fabricants

Aucun fabricant

Fournisseurs

  • Tony Escada

Les grandes dates d'une chronique sanglante

Publié le : 06/03/2017 15:25:55
Catégories : L'histoire des Indiens d'Amérique du Nord

1830-1839"Le chemin des larmes"


En 1830,le président Andrew Jackson signe la "loi de déplacement des indiens" qui exile les tribus de l'est américain à l'ouest du Mississippi.De l'or vient d'être découvert sur leur territoire.Des dizaines de nations sont contraintes à l'exode:Choctaws,Creeks,Chickasaws,Shawnees,puis vient le tour des 15 000 Cherokees de Géorgie.De juin 1838 à mars 1839,ils sont rassemblés dans des camps de concentrations avant d'être forçés à marcher jusqu'en Oklahoma.Sur ce "chemin des larmes",long de 1300 kilomètres,4000 d'entre eux meurent de froid,de faim ou de maladie.Seuls les Séminoles de Floride menés par le chef Osceola résistent à la déportation.Pendant sept ans ces 5000 indiens mêlés à d'anciens esclaves noirs tiennent tête au total à 200 000 soldats! En 1842 ils sont finalement bannis en Oklahoma,mais quelques centaines se retranchent,invaincus,dans les marais du sud de la Floride.

1848-1886 "La résistance acharnée des Apaches"


Après la découverte d'or en Californie en 1848,les colons se ruent à travers les terres indiennes du sud-ouest provoquant leur révolte.Pendant que le colonel Kit Carson soumet les Navajos du Nouveau-Mexique,les guerriers Apaches de Cochise sèment la terreur en Arizona.En 1874,le vieux chef est tué,mais Geronimo poursuit la guerilla,lançant pendant douze ans des raids meurtriers à partir de la Sierra Madre au Mexique.En 1886 il est capturé au terme d'une traque qui a mobilisé 5000 soldats,soit le tiers de l'armée américaine.Les Apaches survivants sont exilés en Floride et en Oklahoma.Geronimo meurt en 1909,toujours prisonnier de guerre.

1848-1869 "La bataille de l'Oregon Trail"


A partir de 1848,les colons qui suivent,à travers le nord-ouest américain,la piste de l'Oregon vers la Californie,sont attaqués par les Indiens de la prairie:Sioux,Cheyennes du Nord,Arapahos.En 1851,leurs chefs signent un traité de paix à Fort Laramie dans le Wyoming.Mais les blancs ne le respectent pas.Les Indiens reprennent alors les raids contre les convois et les Forts,sabotent les lignes téléphoniques et la voie ferrée transcontinentale en construction.L'armée riposte en tuant 400 Shoshones en 1863 près de la Bear River.La paix ne revient qu'après la fermeture de l'Oregon Trail en 1869.

1862-1868 "Les exploits de Red Cloud et Crazy Horse"


En 1862,de l'or est découvert dans le sud du Montana.Les colons déferlent sur le pays de la Powder River,territoire de chasse aux bisons des Indiens.Les Sioux Oglalas des chefs Red Cloud et Crazy Horse,appuyés par les Cheyennes et les Arapahos,attaquent les convois sur la piste Bozeman conduisant aux sites aurifères.En 1865,ils mettent en déroute une colonne de 2 000 soldats et cernent les Forts Laramie et Reno.L'année suivante,ils massacrent les 80 hommes du capitaine Fetterman près du fort Phil Kearny.La piste Bozeman est interdite aux convois d'immigrants.Le général Sheridan décide alors d'exterminer les troupeaux de bisons,piliers de l'économie Indienne.Malgré tout,Red Cloud va faire plier l'armée.En 1868,Sherman et les chefs Indiens signent un deuxième traité à Fort Laramie:Les blancs abandonnent la piste Bozeman et ses forts,et concèdent aux tribus un immense territoire entre le Wyoming et le Dakota.

1864-1868 "Le martyre des Cheyennes du Kansas et du Colorado"


Lorsque du métal jaune est découvert sur les terres des Cheyennes du Sud,ils s'opposent à l'invasion des colons.Finalement,le chef Black kettle se retire dans la réserve de Sand Creek au Colorado.Là,en 1864,des miliciens massacrent 600 membres de sa tribu.La tuerie déclenche une série de raids Indiens dans tout le Kansas.En novembre 1868,le 7éme de cavalerie du Général Georges Custer attaque à nouveau le camp de Black Kettle,près de la Washita River,tuant une centaine d'Indiens.L'année suivante,les Cheyennes sont exilés dans les réserves des plaines du Nord.

1874-1877 "La victoire des Sioux à Little Big Horn"


En 1874,les prospecteurs,protégés par le Général Custer,se répandent dans les Black Hills,le site sacré des Sioux Lakotas,violant ainsi le deuxième traité de Fort Laramie.Sous la houlette de Sitting Bull et de Crazy Horse,Sioux et Cheyennes unissent leurs forces.En juin 1876,ils anéantissent les 185 hommes du 7éme de cavalerie de Custer près de Little Big Horn.Cette victoire Indienne choque l'opinion américaine.Des milliers de soldats traquent les tribus des plaines,les forçants une à une à la redition.Crazy Horse se rend avant d'être abattu,en septembre 1877,à Fort Robinson.Seul Sitting Bull échappe à la capture en se réfugiant au Canada avec 3 000 guerriers.

1889-1890 "La déroute Indienne"


1889:Wovoka,un chaman Païute,prédit la renaissance du monde traditionnel Indien.L'agitation s'empare des réserves,si bien que l'armée décide d'intervenir.Le 15 décembre 1890,Sitting Bull,revenu du Canada,est tué lors de son arrestation à Standing rock.Quatorze jours plus tard,le 7éme de cavalerie extermine 350 Indiens,hommes,femmes et enfants à Wounded Knee.Ce massacre marque la fin des guerres Indiennes.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

PayPal